WOOCS 1.2.7
La correction de son tapuscrit

La correction de son tapuscrit

Ça y est, votre tapuscrit est bouclé! Vous avez enfin écrit le mot « fin » après un dur labeur! Vous avez réalisé la plus grosse partie, sans laquelle rien ne se passe. Vous êtes heureux et fier. C’est justifié. Mais maintenant, il reste encore beaucoup à réaliser avant publication.

Le travail de préparation qui vous attend s’avère être un autre défi, puisqu’il vous demandera de mobiliser des connaissances variées et de les appliquer, parfois avec amusement, parfois avec agacement. Patience, minutie, rigueur seront vos credo et votre œuvre se concrétisera enfin. Cet instant sera magique. Vous en ressentirez un immense bonheur. Et vous aurez raison.

La correction englobe différentes opérations qui ne s’avèrent pas être simplement de corriger des fautes de grammaire ou d’orthographe. Il s’agit également de traquer les coquilles, les erreurs de typographie, d’en respecter d’ailleurs les règles en usage, les lourdeurs de construction, la longueur des phrases, les non-sens ou les « copier-coller » restés là par inadvertance parce qu’on a oublié de « couper », entre autres.

Bref, il s’agit de veiller à supprimer toutes les impuretés visuelles qui peuvent agacer le lecteur. Et malgré la énième lecture attentive, vous vous apercevrez, peut-être, que vous avez encore oublié une « erreur ». Si tel est le cas, vos sens seront tout retournés et vous éclaterez : « Mais pourquoi diable je n’ai pas vu ça! » Si vous avez déjà imprimé vos livres, vous ne pourrez plus rien faire et vous vous en mordrez les doigts. Si c’est une édition électronique, cela peut s’arranger.

Les outils de correction

Ces outils, aussi utiles soient-ils, ne remplacent pas une analyse approfondie des erreurs soulignées. En effet, ils ne contextualisent pas toujours à bon escient les mots de la phrase. En outre, ils ne peuvent pas tous repérer les coquilles, l’usage erroné d’un homonyme, par exemple. Et ils ne peuvent pas faire grand-chose à des phases mal construites. En fait, certains sont créés pour la correction orthographique et ils se réfèrent à un dictionnaire préétabli. D’autres sont plus pertinents pour la correction grammaticale, car ils opèrent une analyse du texte.

Le correcteur intégré au traitement de texte

Cet outil de base intégré aux traitements de texte souligne en bleu ou en rouge les fautes qu’il repère. Ainsi, l’œil est attiré par la vague de couleur qu’il dessine sous un mot ou un groupe de mots. Cela permet de se pencher sur l’erreur relevée et d’y réfléchir. Toutefois, ces correcteurs, s’appuyant sur un dictionnaire interne au système, signalent comme erreur ce qui n’y entre pas. Ils peuvent signaler cependant des fautes grammaticales dans une phrase simple. Les correcteurs de traitement de texte ne sont pas adaptés pour corriger une typographie fine. Généralement, pour un travail plus précis, il est plus prudent de les seconder par un logiciel plus complet d’analyse de texte.

Pour le traitement de texte Open Office, il existe le correcteur grammatical Grammalecte, qui peut également être utilisé en extension sur Firefox. L’outil est actuellement en développement. Il propose d’examiner la phase et sa ponctuation pour en détecter les erreurs. Il propose également des corrections pour la typographie.

Le correcteur Antidote

Antidote est un outil de correction sous forme de logiciel à installer sur son ordinateur que certains trouvent cher. Certes! Il a un prix, mais c’est le prix de toutes ses fonctionnalités et elles sont nombreuses! Toutefois, Antidote n’est pas infaillible non plus, car ses alertes dépendent de la construction de la phrase. Si, par exemple, une virgule est mal placée, alors Antidote pourra recommander un accord qui n’aurait pas lieu d’être avec une virgule au bon endroit. Antidote laisse également le choix au rédacteur lorsqu’il suspecte un mauvais accord avec un pronom dans une phrase complexe. Mais Antidote relève tout ce qui lui paraît « étrange » : un anglicisme, un mot inconnu, une incohérence dans la graphie, notamment entre l’écriture traditionnelle et moderne, une omission de majuscule à un nom propre, etc. Le logiciel possède un puissant dictionnaire qui dépasse la simple définition d’un mot. Il propose le champ lexical, les synonymes, etc. Il dispose d’un système de statistiques qui permet de repérer les mots dits faibles, comme l’abus du verbe être ou avoir, les phrases longues, etc. Et Antidote corrige la typographie selon les règles que le rédacteur a programmées, à savoir qu’il prend en charge l’espace fine. Ses possibilités sont minimalement citées ici.

Les correcteurs en ligne

Reverso, Scribens, Larousse, pour ne citer que ceux-là, offrent un espace en ligne sur lequel on dépose un texte à corriger. Si cette méthode peut fonctionner pour un court texte, il va sans dire qu’elle est plus aléatoire, ou rébarbative, pour un long texte qu’il faudra découper pour en effectuer la correction.

Il existe sur le marché bien d’autres correcteurs aux multiples fonctions et budgets. Par exemple Prolexis ou Cordial et bien d’autres encore. Ce n’est qu’une question de choix et d’habitude ou de recommandations.

Conclusion

Quoi qu’il en soit, ne vous contentez pas du correcteur de votre traitement de texte. Ajoutez-lui un outil performant et des lectures attentives en vous concentrant sur un élément que vous voulez traquer. Puis, n’hésitez pas à avoir recours à un vrai relecteur-correcteur en chair et en os, de vos proches ou non, en lequel vous avez confiance, pour vous signaler ce que les outils informatiques ne peuvent voir : la logique de votre texte, l’intrigue, la saveur de l’histoire, entre autres, ainsi que d’autres petites erreurs encore « oubliées ».

Ajoutez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Logo d'Ebookine et son favicon

Une plateforme de vente de ebooks pour auteurs indépendants ou autoédités

  • Le numérique, c’est l’avenir…
  • Sortez de la noyade dans les titres d’Amazon.
  • Rejoignez le lecteur qui boycotte le géant américain.
  • Rejoignez une plateforme dédiée aux auteurs comme vous!
  • Ayez au bout du fil le technicien et propriétaire d’Ebookine.
  • Nous nous alignons sur les redevances d’Amazon.
  • Le placement du livre en ligne est gratuit!
  • Vous pouvez être ici et partout ailleurs.
  • Ça ne coûte que le temps de renseigner un formulaire.
felis id sit adipiscing Aenean mattis